Prendre le temps

Prendre le temps – Bourgogne

Monter dans la voiture et voir les paysages défiler, changer.

Noter les petites différences dans la végétation, voir les vignes apparaître, promesses d’un délicieux nectar.

Sentir des odeurs familières, de celles qui font remonter les souvenirs enfouis, des sensations que l’on croyait perdues.

Arriver devant une maison qu’on ne connait pas et qui pourtant nous rappelle celle dans laquelle nous passions nos étés d’enfant.

2017.06.12 - Bourgogne #2

Se coucher fatigué•e de la vie quotidienne, se réveiller – tard – avec la lumière du soleil et le chant des oiseaux.

Partir au marché acheter des fruits juteux et des légumes frais, du fromage et du vin.

Se promener petons nus dans l’herbe fraîche, faire glisser les brins entre les orteils, sentir la douceur de la pelouse sous la plante des pieds.

Lire. Lire pendant des heures, comme on a plus le temps de le faire. Lire comme on boirait de l’eau après une longue marche sous le soleil.

Lézarder à l’ombre dans la chaleur d’un presqu’été, sentir son corps se détendre, se relâcher, s’endormir.

2017.06.12 - Bourgogne #3

Aller vagabonder dans les bois, dans les herbes hautes, sous la fraicheur des frondaisons.

Prendre le temps. Le temps de ne rien faire. Le temps de s’ennuyer. Le temps de contempler. Le temps de vivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s