Lectures lunaires

Lectures Lunaires – Juillet 2017

L’été qui s’installe confortablement dans nos journées, nous laissant des plages de jour plus longues propices à la lecture prolongée. Les vacances qui arrivent et, avec, le temps. Le temps de faire tout ce qu’on n’a pas le temps de faire d’habitude dans le cycle fou du quotidien.

De toutes les choses à faire, lire est l’une de mes préférées. Je lis habituellement dans les transports en commun, ce qui représentent des petites plages de 15 mn à chaque fois. Le luxe du temps de la lecture, c’est de pouvoir se plonger dans un livre pendant des heures entières, Voilà comment j’ai découvert un livre peuplé de fées et de magie en plein milieu des années 70, une petite pièce de théâtre sur le vivre ensemble, un livre pratique sur la communication non-violente et un beau pavé dont j’attendais la lecture depuis longtemps !


2017.08.08 - Among Others

Among others (Morwenna en VF) de Jo Walton

Gravement handicapée par l’accident qui a tué sa soeur jumelle, Morwenna s’est enfuie de son pays de Galles natal pour se protéger de sa mère. Envoyée en pensionnat en Angleterre, cette jeune adolescente, qui sait voir les fées et les sorcières, va trouver refuge dans les livres de fantasy et de science-fiction.

J’ai acheté Among Others car il me promettait de très nombreuses références de lectures en fantasy et science-fiction, deux genres que je souhaite explorer plus en profondeur. Et je n’ai pas été déçue ! Jo Walton écrit ici une vraie lettre d’amour à la fantasy et à la science-fiction. Je regrette juste qu’il n’y ait pas une petite liste de ces ouvrages à la fin.

Mais l’histoire de Morwenna, cette jeune adolescente qui va devoir grandir sans sa jumelle, m’a aussi beaucoup captivée. Brisée dans son corps et son coeur, elle m’a beaucoup touchée par sa force de caractère, son discernement et sa maturité. On suit pas à pas son évolution à travers son journal intime sur une année scolaire entière qu’elle va passer au pensionnat pour filles – celui-ci ressemble un peu à Poudlard, mais en moins marrant, avec les élèves classées dans des maisons pour lesquelles il faut gagner des points. Ce choix du journal intime confère beaucoup de mystère au récit, on en vient même à se demander si Morwenna a toute sa tête, si ce n’est pas elle plutôt que sa mère qui serait folle.

J’ai aussi apprécié la présence subtile de la magie dans ce roman. Bien qu’ayant une place importante, les fées ne sont pas visibles par tous et surtout ne vont pas régler tous les problèmes de Morwenna. Tout au long du livre, on est balancé entre explications rationnelle et surnaturelle, sans qu’aucun indice ne nous soit livré. Un vrai livre fantastique !


2017.08.08 - FrigomondeFrigomonde de Karin Serres

Le Frigomonde fond un peu plus chaque jour. Sur la banquise qui rétrécit, différents groupes tentent de survivre. Pourront-ils éviter l’affrontement ?

Avec cette pièce de théâtre-conte très touchante, Karin Serres permet aux petits de mieux comprendre la notion et la nécessité du vivre-ensemble.  Mettant en scène différents peuples reconnaissables à leur façon de parler, l’auteure joue de façon joyeuse avec les mots, donnant naissance à de très belles répliques. Bien qu’elle soit destinée à de jeunes enfants, l’histoire n’évite pas la question du conflit et de la violence mettant ainsi en lumière la valeur de l’entraide.

C’est court, ça se déguste comme un petit bonbon frais et ça fait bien rire : un petit régal !


2017.08.08 - Soyez vrai

Cessez d’être gentil, soyez vrai ! de Thomas d’Ansembourg

Petit guide à l’usage de ceux qui ont l’impression de porter un masque au quotidien, de toujours se plier en quatre pour faire plaisir aux autres et qui veulent redevenir eux-mêmes et s’exprimer librement.

J’avais déjà entendu parlé de ce livre il y a un petit moment sur Madmoizelle et j’étais assez intriguée. Mais il a quand même fallu attendre deux ans pour l’acheter et le lire – ahem, je suis un peu longue à la détente parfois.

J’ai dévorée la petite édition illustrée en deux jours. Se basant sur la communication non-violente et l’écoute, Thomas d’Ansembourg nous apporte de nombreux outils pour mieux se connaître, mieux exprimer ses besoins et ainsi avoir de meilleurs relations avec les autres. J’ai particulièrement aimé ses astuces pour converser avec une personne dont on ne partage pas l’avis : comment l’écouter jusqu’au bout, prendre en considération ce qu’elle dit, sans chercher à avoir raison. Désormais, j’essaie d’appliquer ces petits trucs mon quotidien, et comme le dit l’auteur : ce n’est pas toujours facile ! Pour moi, c’est le type de livre-outil qu’il faut revenir feuilleter régulièrement.


2017.08.08 - Mémoire de Babel

La Mémoire de Babel (La Passe-Miroir #3) de Christelle Dabos

Attention, suite de série donc spoilers ! 😉

Plus de deux ans après l’épisode des Disparus du Clairdelune, Ophélie ne cesse de déprimer sur l’arche d’Anima. Lorsqu’enfin, un indice longtemps cherché lui apparaît, elle n’hésite pas et s’embarque dans une grand voyage qui la mènera jusque dans la cité cosmopolite de Babel.

Ce livre-là, c’était le plaisir des vacances ! Un petit pavé que j’ai gardé précieusement pour ce moment si spécial où repos et lecture intense se mélangent. J’avais hâte de me replonger dans l’univers d’Ophélie et des Arches.

Christelle Dabos a le don d’utiliser des éléments de notre culture, notre histoire pour les intégrer dans son monde sous un jour nouveau. Dans ce troisième tome, elle fait de Babel une ville où se mêle des personnes venant de toutes les Arches. C’est l’occasion pour le-la lecteur-ice de se délecter des différents pouvoirs de chacune des familles et d’appréhender l’étendue de l’imagination de l’auteure. J’admire aussi son utilisation très juste et très poétique des mots ce qui rend les mondes qu’elle crée si puissants.

Par métaphores et chemins détournés, le livre aborde de nombreuses questions de société : le handicap et l’homosexualité ont leur place dans le livre ainsi que la modernité, à la fois source de progrès et menace pour l’humanité. D’une façon proche de 1984 de George Orwell, Ophélie va être confrontée à la censure – du passé et du présent – ainsi qu’à une société extrêmement codifiée dont les coutumes rigides ne font que réprimer et cacher les émotions et sentiments violents qui existent dans chaque être.

J’ai beaucoup apprécié voir tous ces sujets abordés et en découvrir un peu plus sur les mondes des Arches. Et puis, gros coup de coeur pour un nouveau personnage : Victoire, la jeune filleule d’Ophélie, qui, du haut de ses trois ans, se révèle très touchante et pleine de ressources.

Une saga que je recommande pour son écriture, son univers si dense, ses questionnements profonds. Une seule envie : lire la suite !

Et vous, qu’avez-vous lu et découvert en juillet ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s