Les p'tits coups d'coeur

P’tits coups d’coeur #3 – Octobre 2017

Ca y est, octobre est déjà fini. J’aborde novembre sereinement et avec beaucoup d’énergie grâce à un bon week-end passé au bord de la mer. Je ne connais rien de plus ressourçant que de partir de chez soi, de se couper de son quotidien pour prendre de la distance avec ces problèmes qui nous tracassent. Choisir un endroit pour être au contact de la nature, faire des balades à vélo ou à pied, respirer l’air frais, vider sa tête. Ca m’a fait un bien fou et je me sens prête à aller de l’avant.

Octobre a été aussi le mois de découvertes variées avec un produit beauté, un bel objet à la fois décoratif et utile et le partage d’un instant précieux. Une de ces expériences fugaces qui n’appartiennent qu’à nous sur le moment mais que l’on souhaite partager. Parce que c’est cela aussi, les p’tits coups d’cœur.

Beauté • Shampooing Sweetie de Pachamamaï

2017.11.08 - Sweetie

J’utilise les shampooings solides depuis plusieurs années maintenant. Longtemps fidèle à celui pour cheveux normaux de Lamazuna, j’ai trouvé mon nouveau chouchou avec le pain Sweetie de la marque Pachamamaï, un deux-en-un qui promet de laver et démêler les cheveux.

Son odeur de petit grain bigaradier est ce que je préfère. Cette huile essentielle a en plus des propriétés relaxantes qui font de mon shampooing, un beau moment de plaisir et de détente. Sa forme ovale est bien pratique et tient bien en main.

Je le trouve très efficace. Si l’effet démêlant n’est pas révolutionnaire, j’ai quand même noté que mes nœuds sont moins nombreux et plus faciles à dénouer. Il lave bien mes cheveux qui regraissent moins vite et sont si doux que je ne peux m’empêcher de les toucher !

C’est une certitude : Sweetie s’est fait une place pour un bon moment dans ma salle de bains.


Décoration • L’Illusionniste, diffuseur de parfums de Nature et Découvertes

2017.11.08 - Illusionniste
Un décor de forêt entouré des jolies pommes de pin décorées par ma soeur

Avec mon Amoureux, cela faisait longtemps que l’on souhaitait s’offrir un diffuseur d’huiles essentielles. On a hésité pendant des mois, passé un nombre incroyable d’heures à chercher pour finalement choisir… un brumisateur de parfums ! Celui-ci s’appelle L’Illusionniste et, je vous rassure, il fonctionne aussi avec des huiles essentielles.

C’est son aspect ajouré très élégant, aux allures de forêts, qui nous a fait craqué.  Il présente deux modes de diffusion : en continu pendant 3 heures ou par intermittence avec 15 secondes de diffusion et 15 secondes d’arrêt pendant 6 heures. Aucun de ces modes n’est compatible avec la brumisation d’huiles essentielles alors nous avons adapté son fonctionnement : diffusion intermittente pendant 30 minutes et puis on arrête. J’ai testé l’huile essentielle de lavande et l’odeur diffusée en de délicates vapeurs est à la fois subtile et présente.

Petit plus, notre Illusionniste nous sert aussi de lampe. Posé sur la console de l’entrée, il éclaire notre couloir sans trop l’illuminer. De nouveau, deux modes de fonctionnement possibles : lumière fixe ou effet bougie ! Tout ça, géré par télécommande. Elle est pas belle, la vie ?

Vous vous en doutez, nous avons totalement adopté l’Illusionniste, notre nouveau et joli compagnon de bien-être.


Doux moment • Un temps pour moi au restaurant

2017.11.08 - Restaurant
Crédits Photo : Lisheng Chang

Je souhaitais terminer ces p’tits coups d’cœur sur un moment tout doux, le soir où j’ai décidé de prendre le temps tout simplement. Le temps de faire une pause dans mon quotidien, de ne pas me précipiter pour passer d’un lieu à un autre, d’une tâche à une autre.

C’était en fin de semaine, un vendredi soir. Je sortais d’un événement auquel j’avais participer qui me tenais à cœur, mais pour lequel je ne connaissais personne. Alors, je n’ai pas voulu rester. Et puis, je devais préparer mon départ en train du lendemain matin. Tant de choses à penser, à organiser. Il fallait que je rentre chez moi. Vite.

Et puis, je suis passée devant ce restaurant. J’avais faim, mais il fallait que je me presse. Il faisait à emporter, c’était parfait. Et pourtant en lisant la carte, je me suis demandé pourquoi je voulais absolument manger à la va-vite sur le chemin du retour. Avaler, engloutir sans déguster, comme je le faisais pour la vie à ce moment-là.

Alors, j’ai décidé de me poser. Je pouvais tout à fait préparer mon voyage et mon séjour confortablement assise à une table de restaurant. Je pouvais prendre le temps, un moment pour moi. J’ai pris plaisir à observer les gens dans ce restaurant, à les écouter parler, à détailler la décoration. Consciemment, l’une après l’autre, j’ai noté toutes les choses auxquelles je devais penser pour être sûre de ne rien oublier. J’ai apprécié chaque minute de ce moment, je sentais que j’avais pris la bonne décision. J’allais rentrer chez moi, sereine, la faim apaisée et l’esprit clair. Une bonne nuit de sommeil m’attendait avant d’entamer ce que j’attendais depuis longtemps… mes vacances.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s