Lectures lunaires, Les p'tits coups d'coeur

Coup d’coeur lecture – La puissance du féminin de Camille Sfez

Aujourd’hui, je vous présente un de mes récents coups de cœur lecture. Un livre puissant réhabilitant le thème du féminin.

  • L’autrice

En découvrant Camille Sfez à l’automne dernier sur Instagram, j’ai tout de suite été enchantée par sa douceur, ses textes autour de la féminité, de la femme sauvage accompagnés de belles images. Elle est la créatrice de la Tente Rouge à Paris, un événement lors duquel des femmes se rassemblent à la nouvelle lune pour se ressourcer et échanger dans un cercle bienveillant. J’ai moi-même eu l’occasion de suivre deux méditations animées par Camille Sfez en live sur Instagram et j’ai été touchée par sa douce énergie et la puissance des visualisations proposées pour entrer en contact avec notre puissance féminine.

  • Le livre

Passionnée par les questions touchant aux femmes, à la féminité et au féminin, Camille Sfez a publié en février dernier La puissance du féminin. Ce livre se base sur des recherches, des lectures mais aussi l’expérience de Camille Sfez en tant qu’animatrice de la Tente Rouge. Dans l’ouvrage, elle propose de nombreux rituels ainsi que des témoignages de femmes ayant participé à ces cercles lunaires. Camille Sfez nous aide à renouer avec notre corps féminin (apparence, cycle menstruel), à célébrer les différentes étapes de la vie d’une femme (premières règles, maternité, ménopause). Elle aborde aussi sans tabou les moments plus difficiles comme l’avortement ou la fausse couche. Elle nous invite à prendre notre temps, pour accueillir nos émotions, écouter les autres, créer ou encore développer notre spiritualité.

Image corps de texte

  • Ce que j’ai aimé dans ce livre

En lisant La puissance du féminin, je me suis vraiment sentie en contact avec mon féminin et même de façon physique : mon bas-ventre vibrait !

Par un discours clair et organisé, Camille Sfez revalorise le féminin, longtemps déprécié dans notre société, en affirmant son caractère à la fois différent et complémentaire par rapport au masculin. Redonner une place importante à cette énergie lunaire, énergie de l’écoute, du repos, de la créativité, présente en chacun de nous, hommes et femmes, c’est lui rendre sa puissance.

Camille Sfez prône un nouveau féminisme qui considère l’équité entre les sexes nécessaire, et non plus l’égalité parfaite. Ne nous y trompons pas, il ne s’agit pas de renoncer à l’égalité des droits. Dans certains domaines, l’égalité est de mise (droit de vote, droit à déclarer un divorce, droit à l’égalité salariale) mais dans d’autres, c’est l’équité que nous devons rechercher. Ainsi, notre énergie variant sur un cycle d’environ quatre semaines (cela étant lié aux fluctuations hormonales de notre cycle menstruel), une prise en considération de cette réalité biologique nous permettrait d’organiser notre temps de travail sur un mois afin de mieux surfer sur les vagues plus ou moins hautes de notre énergie. Le livre m’a donné envie d’être plus attentive à mon cycle et à ses différentes phases pour mieux en tirer parti.

L’ouvrage est rendu très vivant par les nombreux témoignages qui l’émaillent et qui donnent une vision très humaine des expériences que peut traverser une femme (premières règles, fausse couche, besoin de se retrouver…). Les illustrations apportent aussi beaucoup de force au texte avec la représentation de vrais corps féminins, divers dans leurs formes, leurs rondeurs. A l’intérieur du livre, les images en noir et blanc me donnent envie de les colorier !

J’ai enfin beaucoup apprécié ce livre pour la place qu’il fait à la sororité. Ce mot a fait du chemin et s’est peu à peu imposé dans le vocabulaire quotidien. Longtemps, les relations entre femmes ont été vues socialement comme dominées par la rivalité, la jalousie, la médisance : les femmes semblaient prêtes à tout pour avoir mieux que leurs voisines. Désormais, de nouveaux rapports féminins – pourtant déjà existants auparavant – sont mis en valeur. En acceptant d’être ouvertes, vulnérables, nos échanges deviennent plus vrais, plus profonds. L’entraide et la solidarité féminine ne sont alors plus de vains mots. Cependant, Camille Sfez n’est pas angéliste. Ainsi, elle donne la parole à une jeune femme qui témoigne des tensions qui peuvent survenir dans un cercle, pourtant censé être un endroit sécurisant, où l’on peut se confier sans crainte. Les relations humaines sont complexes mais c’est bien ce qui les rend intéressantes !

  • En bref

Ce livre est pour tou-te-s celleux (oui, j’encourage les garçons/hommes à le lire !) qui souhaitent en savoir plus sur les femmes et ce que signifie le féminin, apprendre à apporter plus de douceur et de bienveillance dans le monde. Et pour toutes celles qui veulent comprendre comment surfer sur les vagues d’énergie de leur cycle menstruel.

Et vous, ce livre vous fait-il envie ? Avez-vous lu d’autres ouvrages sur la question du féminin et des femmes ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s